Tunisie : lourdes condamnations pour "homosexualité" contre six étudiants

21 Décembre 2015
2 578 lectures
Notez l'article : 
0
 

Six étudiants de Kairouan ont été condamnés pour "pratiques homosexuelles" à trois ans de prison ferme et cinq ans d'interdiction de séjour dans cette ville du centre de la Tunisie, a indiqué, le 13 décembre, leur avocate. Interpellés fin novembre-début décembre après avoir "été dénoncés par des voisins", ces six hommes ont reconnu avoir eu des "pratiques homosexuelles" et ont été condamnés à trois ans de prison, soit la peine maximale au titre de l'article 230 du code pénal, a dit à l'AFP, Maître Boutheina Karkni. La mesure d'interdiction de séjour, également prévue par le code pénal (art. 5), sera applicable à leur sortie de prison, a-t-elle ajouté. Déplorant "des condamnations extrêmement sévères", Maître Boutheina Karkni a annoncé avoir fait appel, et le nouveau procès devrait avoir lieu devant la cour de Sousse "d'ici deux à trois semaines", précise l’AFP. D'après leur avocate, les six étudiants ont subi durant leur détention préventive un examen anal, une pratique vivement critiquée par les organisations non gouvernementales, qui la juge "inhumaine" et "dégradante". La responsable de Human Rights Watch (HRW) pour la Tunisie, Amna Guellali, a également dénoncé le jugement de Kairouan, évoquant "un cas très grave d'atteinte à la vie privée des personnes et à leur intégrité physique". Les peines prononcées, dont celle "rarissime" du "bannissement", "sont moyenâgeuses et ne sont pas conformes à l'évolution de la Tunisie", a-t-elle ajouté. "Le bannissement est un vrai scandale", a renchéri la première vice-présidente de la Ligue tunisienne pour la défense des droits de l'Homme, Balkis Mechri, appelant "à une réaction forte de la société civile dans cette affaire". "Personne ne devrait être emprisonné en raison de ses orientations sexuelles", dénonce Amnesty International dans un communiqué.

Commentaires

Portrait de bonheur9

les Tunisiens deviennent pire que  Ben Ali qu ils ont chassé  , c est pathétique cette histoire , des gens qui dénoncent leur voisin , peut etre les voisins n ont pas  été  invité  à la partouze et se sont venger , tout est possible  sur  cette  terre  , en tout cas cela m étonne pas du tout , car  bien des années avant  les Tunisiens avant la chute de BEN ALI disaient avoir honte de leur  plage  , ils étaient super nombreux àle dire comme ci ils avaient honte par rapport  à l Algérie super arriéré à coter d eux  , comme ci  etre arriéré  c est  ça  etre  un vrai musulman , j avoue je comprends pas  cette  envie  d  arriérisme qu on pas mal de Tunisiens et ils l ont concrétisé avec la chute de Ben Ali