Tunisie : SOS hépatites proteste pour un accès aux traitements

27 Mars 2015
799 lectures
Notez l'article : 
5
 

L’association "SOS hépatites" de Tunisie a organisé (17 mars) devant le ministère de la Santé, un sit-in pour protester contre la non-disponibilité des nouveaux traitements contre l’hépatite C, indique l’agence TAP. Kaïs Ben Ahmed, coordinateur général de l’association, a expliqué que le traitement de l’hépatite C n’est pas disponible en Tunisie, malgré l’existence de 149 000 personnes vivant avec une hépatite C, selon des sources au ministère de la Santé. Kaïs Ben Ahmed a indiqué qu’une réunion entre des représentants de l’association et le ministre de la Santé, Saïd Aydi, est prévue le 19 mars. "SOS hépatites" est une association de lutte contre les hépatites virales qui compte 1 600 adhérents. L’agence TAP a contacté la responsable du programme national de lutte contre les hépatites, le docteur Habiba Mamlouk, qui a expliqué que les traitements contre les hépatites sont disponibles pour "les personnes indigentes" et "pris en charge par la Caisse nationale d’assurance maladie". Elle a, par ailleurs, précisé que le ministère fournit le traitement de l’hépatite C aux malades n’ayant pas de couverture sociale, expliquant que c’est un comité médical national qui décide des malades devant bénéficier de ce traitement. Une enquête nationale est, actuellement, en cours pour connaître le nombre exact de personnes vivant avec une hépatite virale, car les chiffres en circulation sont contestés. Cette enquête devrait être achevée en septembre 2015.