UD et VIH : taux de prévalence à 87 % en Libye

16 Décembre 2012
931 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le taux de prévalence du VIH atteint 87 % parmi les personnes consommatrices de drogues en Libye où les injections restent le principal mode de contamination, selon un rapport du Centre de lutte contre les maladies dont l'AFP a obtenu une copie jeudi 29 novembre. "Ce taux est parmi les plus élevés dans le monde en comparaison avec les pays de la région (22 % au Maroc, 7,7 % en Egypte et 3,1 % en Tunisie), ou l'Estonie réputée détenir le plus haut taux mondial (72 %)", lit-on dans le rapport. Selon les dernières statistiques portant sur la période entre 1990 et fin 2010, quelque 12 000 cas de sida ont été enregistrés en Libye, soit un taux de prévalence de 0,13 % sur l'ensemble de la population, estimée à plus de six millions d'habitants. Actuellement, seules 2 000 personnes vivant avec le VIH sont suivies médicalement et ont accès à un traitement gratuit, précise le responsable du programme national de lutte contre le sida en Libye. Il déplore du fait de la situation politique une "perturbation de l'approvisionnement en traitements antirétroviraux". Selon lui, les autorités envisagent la mise en place de centres de dépistage du sida anonymes et gratuits. "Nous avons acquis une unité mobile qui sera opérationnelle la semaine prochaine destinée à servir de centre de dépistage volontaire", explique ce responsable.