UE : un triangle noir sur les médicaments sous surveillance renforcée

7 Juillet 2013
701 lectures
Notez l'article : 
1
 

Un triangle noir inversé permettra (automne 2013) d'identifier les médicaments faisant l'objet d'une surveillance renforcée dans l'Union Européenne (UE). Ce symbole figurera dans la notice du médicament et sera accompagné d'une courte phrase explicative. 103 médicaments figurent sur la première liste des médicaments sous surveillance renforcée publiée (25 avril) par l'Agence européenne du médicament (EMA). Il ne s'agit en aucun cas de médicaments dangereux et il ne faut pas interrompre un traitement sans demander l'avis de son médecin ou de son pharmacien, précise l'Agence française de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Cette liste sera actualisée tous les mois. On trouve dans cette liste des médicaments anti-VIH : Edurant (rilpivirine), Eviplera (emtricitabine/rilpivirine/ténofovir disoproxil), Intelence (etravirine) et des médicaments anti-VHC : Incivo (télaprévir), Vitrelis (bocéprévir). La plupart parce qu’il s’agit de nouvelles substances actives dont les effets doivent continuer à être étudiées dans le temps. La liste est disponible sur le site de l'ANSM.