"Un délai de carence" pour les soins aux étrangers

21 Janvier 2017
476 lectures
Notez l'article : 
0
 

Candidate FN à l'élection présidentielle, Marine Le Pen a expliqué le 16 janvier dernier qu’elle souhaitait la création d’"un délai de carence", qui "pourrait être de deux ans", pour que les personnes étrangères en situation régulière puissent bénéficier du remboursement des soins de santé. "Je pense que la gratuité d'un certain nombre de services publics devrait être conditionnée à ce qu'on appelle un délai de carence", a déclaré la candidate d’extrême droite interviewée sur RTL. "Quelqu'un qui arrive de manière légale devrait attendre un certain temps avant de bénéficier par exemple du remboursement des soins", a poursuivi Marine Le Pen, précisant que ce délai "pourrait être de deux ans par exemple". Le vice-président du FN, Florian Philippot, a assuré à l'AFP qu'il ne s'agissait pas d'interdire aux étrangers pendant deux ans l'accès aux hôpitaux, mais bien de ne pas prendre en charge le remboursement des soins pendant cette période. Comment cela se passe-t-il alors pour les personnes concernées ? Mystère.