Un nouveau candidat-vaccin va être testé à grande échelle

13 Août 2016
2 469 lectures
Notez l'article : 
5
 

Les résultats d'un essai préliminaire d'un vaccin contre le VIH présentés à la conférence de Durban vont permettre de mener une étude à plus grande échelle dès 2016, ont annoncé des chercheurs. Pendant dix-huit mois, 252 personnes en Afrique du Sud ont participé à un essai baptisé HVTN100. Toutes avaient un très faible risque de contracter le VIH, l'objectif de cette phase de l'essai étant de s'assurer non de l'efficacité proprement dite du vaccin mais que ce dernier était sûr. "Nous voulions déterminer si ce candidat-vaccin était sûr (...) et s'il était supportable" par les personnes, a expliqué à l'AFP l'une des chercheuses du projet, le Dr Kathy Mngadi. Pour la deuxième phase de l'essai qui débute en novembre 2016, les scientifiques vont recruter 5 400 hommes et femmes sud-africains, âgés de 18 à 25 ans, à haut risque d’infection. Il va s'agir cette fois de déterminer l'efficacité du vaccin testé. "Nous espérons avoir des résultats dans les cinq ans", a précisé Glenda Gray, directrice de programme du HVTN Africa.