Une ambassadrice de la santé nommée en France

20 Mai 2018
3 536 lectures
Notez l'article : 
4
 
0

Inspectrice générale des affaires sociales (Igas), Stéphanie Seydoux a été nommée, le 9 mai dernier en conseil des ministres, ambassadrice en charge des questions de santé mondiale. Elle a été choisie sur proposition du ministre des Affaires étrangères. C’est la première nomination d’un diplomate à ce titre qui vient d’être créé, note l’agence de presse APM. Stéphanie Seydoux est une ancienne de l’Ena. Elle était dans la même promotion que le président de la République Emmanuel Macron. Elle a notamment occupé le poste de directrice de la promotion de l’Egalité à la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde devenue aujourd’hui le Défenseur des droits). La création de ce poste d’ambassadrice en charge des questions de santé mondiale pose évidemment question. En effet, l’APM a contacté le Quai d’Orsay pour savoir si la nouvelle ambassadrice reprenait dans son champ la lutte contre le VIH/sida et les maladies transmissibles : le ministère n’a pas pu donner d’informations sur ce point. Le poste d’ambassadeur en mission chargé de la lutte contre le VIH/sida et les maladies transmissibles est vacant depuis plusieurs mois, depuis que l’ancienne titulaire, Michèle Boccoz, est devenue sous-directrice générale chargée du groupe relations extérieures de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).