Une avancée pour le baclofène

30 Novembre 2021
386 lectures
Notez l'article : 
0
 

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a annoncé que le baclofène pouvait désormais être prescrit au-delà de 80 mg/jour. Cet assouplissement, souhaité par la Fédération Addiction et issu de la mobilisation des patients-es eux-elles-mêmes, va « permettre l’entrée en soin et une meilleure prise en charge de nombreuses personnes confrontés à des problèmes de consommation d’alcool », explique un communiqué de la fédération. L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a annoncé que le baclofène pouvait désormais être prescrit au-delà de 80 mg/jour. Cet assouplissement, souhaité par la Fédération Addiction et issu de la mobilisation des patients-es eux-elles-mêmes, va « permettre l’entrée en soin et une meilleure prise en charge de nombreuses personnes confrontés à des problèmes de consommation d’alcool », explique un communiqué de la fédération. Dans un communiqué, le docteur Xavier Aknine, référent du pôle « Médecine générale et addiction » de la Fédération Addiction déclare : « Cette décision est une avancée majeure qui résulte de notre mobilisation et de celle du collectif de patients Baclohelp. Elle va permettre à de nombreuses personnes alcoolo-dépendantes de bénéficier de ce traitement, qui pour être efficace doit être prescrit, selon les situations, à des doses importantes. » Commercialisé depuis 1974 dans le cadre du traitement de la sclérose en plaques, l’efficacité du baclofène dans le traitement de l’alcoolo-dépendance est observée depuis les années 90. Ses effets positifs sont de « réduire une abstinence sans effet de « craving » (forte envie de boire) », une « réduction de la consommation pour les personnes non abstinentes », un « appui anxiolytique contre la dépression » et une « amélioration des signes de sevrage physique ».