Une coalition pour piqueries au Québec

8 Septembre 2008
912 lectures
Notez l'article : 
0
 
piquerie.jpg

Alors que le ministre de la Santé avait récemment indiqué que son gouvernement ne bougerait pas pour l'instant sur ce dossier, une coalition regroupant une dizaine d'associations s'est créée fin août à Québec pour réclamer l'implantation de salles d'injection supervisées pour les toxicomanes. Une mesure à laquelle le programme national de santé publique du Québec s'est également déclaré favorable, qui permettrait notamment de réduire le nombre de surdoses, de seringues souillées abandonnées et donc le risque de propagation des virus du sida ou de l'hépatite C, mais aussi de sécuriser les quartiers. Une "urgence" pour la coalition qui souligne que les nouveaux cas d'hépatite C ont doublé et ceux de VIH augmenté chez les utilisateurs de drogues par voie injectable de Montréal. Cette coalition est composée des associations Action Séro Zéro, l'Association pour la Défense des Droits et l'Inclusion des personnes qui Consomment des drogues du Québec, l'Anonyme, Cactus Montréal, COCQ-Sida, Dopamine, GRIP Montréal, Plein Milieu, Point de repères, le RAPSIM et Spectre de rue.