Une "cure" anti-homosexualité condamnée en Chine

23 Juillet 2017
306 lectures
Notez l'article : 
0
 

Mi juillet a été rendu publique une décision de justice, rare en Chine. Un hôpital chinois a été condamné par la justice pour avoir imposé à un patient gay un "traitement" censé "guérir" son orientation sexuelle. L’établissement concerné est un hôpital psychiatrique qui a été condamné le 26 juin à faire des excuses publiques et à verser au plaignant une indemnité de 5 000 yuans (647 euros) de dommages et intérêts, indique l'AFP. La victime, âgée d’une trentaine d’années, avait été internée de force dans l'établissement en octobre 2015 par sa famille, peu après avoir révélé son homosexualité à son épouse et demandé le divorce, rappelle le verdict. L'hôpital avait refusé de le laisser sortir malgré ses demandes expresses, lui imposant un traitement médicamenteux forcé censé le "guérir". Les "thérapies de conversion" sont considérées comme non-scientifiques et inefficaces par les experts et pas seulement en Chine. C’est une situation paradoxale puisque la Chine a retiré en 2001 l'homosexualité de sa liste des maladies mentales, pourtant les cliniques qui proposent ces "thérapies de conversion" se multiplient dans le pays.