Une enquête sur les autotests

13 Octobre 2016
672 lectures
Notez l'article : 
5
 

L’enquête V3T-Teste-toi toi-même sur les autotests de dépistage du VIH, financée par l'Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS), est réalisée par le laboratoire de recherche de l'établissement public de Santé maison blanche, en partenariat avec l’Inserm, l’Inpes et AIDES. L’autotest de dépistage du VIH est en vente en pharmacies de ville depuis un an. Il sera disponible prochainement à destination de certains publics gratuitement dans les associations de lutte contre le VIH proposant des Trod (tests rapides d’orientation diagnostique). La recherche V3T-Teste-toi toi-même propose d'évaluer l’impact de l’autotest VIH sur les pratiques de dépistage de deux populations particulièrement concernées par le VIH en France : les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes et les personnes afro/caribéennes. Des questions sont posées sur l’intérêt des autotests, l’expérience d’utilisation, notamment par rapport à des tests de dépistage classique ou des Trod. Des questions portent aussi sur la vie sociale et sexuelle, la santé en général, etc. le questionnaire est anonyme et les réponses resteront strictement confidentielles. En fonction des critères recherchés par l'étude, 1 500 participants auront la possibilité de recevoir gratuitement un autotest à domicile avec des instructions sur comment l’utiliser ; ensuite, pendant les six mois de l'étude, des autotests supplémentaires leur seront fournis gratuitement sur simple demande. Le questionnaire V3T-Teste-toi toi-même est uniquement disponible en ligne, il faut compter environ 15 minutes pour le remplir.