Une marche militante jusqu'à Amsterdam

16 Juillet 2018
616 lectures
Notez l'article : 
5
 

Quatre activistes originaires d’Australie, d’Afrique du Sud et du Royaume-Uni ont quitté dimanche 15 juillet à 6 heures du matin, la Grand-Place de Bruxelles pour neuf jours de marche jusqu’à Amsterdam. Leur objectif : parvenir, au terme d’une marche de 225 km, jusqu’à la 22e Conférence internationale sur le sida, qui démarre le 23 juillet prochain. Les militants-marcheurs porteront trois messages : le refus de la stigmatisation des personnes vivant avec le VIH, le refus de leur criminalisation, et non aux obstacles dans l’accès aux traitements. L’initiative a été lancée par Ruan Uys, un jeune Australien vivant avec le VIH qui a fondé dans son pays "Hivsters", un mouvement de soutien aux personnes vivant avec le VIH, explique l’agence de presse Belga. "Cette marche, c’est ma manière de dire merci à la génération précédente, qui a permis tous ces progrès contre le VIH. Maintenant, c’est à nous de nous bouger. Beaucoup reste à faire, surtout dans les pays en voie de développement", a expliqué le militant lors d’une conférence de presse dans les locaux de la plate-forme prévention sida. Tout le monde est invité à rejoindre les quatre marcheurs sur l’ensemble ou une partie de leur parcours, dont les détails sont disponibles en ligne. Ruan Uys espère fédérer, autour de cette marche symbolique et militante, une communauté la plus large possible, tous sexes, origines et orientations sexuelles confondus. La marche se terminera par une manifestation à Amsterdam, le jour du lancement de la Conférence internationale sur le sida (Aids 2018).