Une "marée blanche" pour défendre la santé

1 Décembre 2012
433 lectures
Notez l'article : 
0
 
drapeau_espagne.jpg

Une "marée blanche" de dizaines de milliers de médecins, infirmières et personnels des hôpitaux a envahi les rues de Madrid (18 novembre) pour dénoncer les privatisations et les coupes budgétaires dans le secteur de la santé. En tête de la manifestation indique l’Agence de presse ATS, un cri de colère : "La santé publique ne se vend pas, elle se défend". Depuis plusieurs semaines, une vingtaine d'hôpitaux de Madrid et de sa région sont occupés par le personnel, pour dénoncer la décision du gouvernement régional de privatiser six de ces établissements dans le cadre des coupes budgétaires prévues en 2013. Une mesure qui a mis le feu aux poudres, alors que le secteur de la santé paye déjà au prix fort la politique de rigueur mise en œuvre par le gouvernement de droite. "Nous sommes là pour deux raisons, parce que les coupes budgétaires portent préjudice aux services médicaux pour les citoyens, et parce que les conditions de travail du personnel empirent", résume Jaime Rodriguez, un médecin de 33 ans, de l'hôpital de Leganes dans la banlieue de Madrid, cité par ATS.