Une mission parlementaire sur les salles de shoot

10 Septembre 2010
966 lectures
Notez l'article : 
0
 
seringue.png

L'Assemblée nationale et le Sénat ont décidé (7 septembre) de créer une mission d'information parlementaire sur les toxicomanies. Celle-ci réfléchira notamment à la question de l'ouverture en France de "salles de shoot" ou salles d'injection supervisée. La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a proposé cet été une concertation sur la création de telles structures. Mais la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT) et le Premier ministre ont fermé le débat. Leur argument est que la politique du gouvernement dans ce domaine est "de réduire la consommation des drogues en France, non de l'accompagner voire de l'organiser". La mission parlementaire est "la réponse au débat qui s'est ouvert cet été à la suite des déclarations de la ministre de la Santé et à un rapport de l'Inserm sur le projet d'ouvrir, à titre expérimental, des salles de consommation pour les toxicomanes dépendants", a expliqué Bernard Accoyer à l'AFP lors d'une conférence de presse. La mission parlementaire sera composée de 15 députés et de 15 sénateurs.