Une prise en compte des femmes dans les essais

21 Novembre 2012
5 085 lectures
Notez l'article : 
0
 
egalite-hommes-femmes1.jpg

La prise en compte des femmes dans les essais cliniques est de longue date un combat des associations de lutte contre le sida,  et notamment de AIDES via le collectif interassociatif TRT-5. Membre du collectif, Act Up-Paris dénonce dans un communiqué (6 novembre) la "faible représentation des femmes" dans les essais cliniques de médicaments mis sur le marché et réclame d'imposer la parité hommes-femmes pour les essais qui seront soumis à l'autorisation de l'Agence française du médicament (ANSM). L'association demande à Marisol Touraine, ministre de la Santé, de "porter la question de l'égalité dans les essais cliniques et la sécurité sanitaire" à l'occasion du "séminaire gouvernemental" sur la sensibilisation à l'égalité femmes - hommes, organisé (7 novembre) à Paris au ministère. "Actuellement, la faible représentation des femmes dans les essais implique que les médicaments sont mis sur le marché sans que l'on ait de données spécifiques sur leurs effets indésirables parmi les femmes", relève l'association qui demande aussi que "des études complémentaires pour les médicaments en essai de phase 3 (…) qui ne respectent pas la parité" ainsi que pour ceux qui ont été commercialisés "sans que l'on dispose des données suffisantes sur les effets indésirables parmi les femmes".

 

Commentaires

Portrait de maya

depuis 30 ans que cette inégalité dure que les assoces s'en émeuvent et revendiquent une parité!
Portrait de CAROLE

ma Poulette il était temps, enfin c'est cool pour l'avenir...
Portrait de Aradia

Les femmes ont été sous-représentées dans les essais de tous les types d'interventions clinique, y compris les essais de vaccins VIH. Ces essais cliniques ont été effectués pendant plusieurs années, dès le début des années 80 sur des hommes de 70 kg. Les arguments avancés, sont que les tests peuvent comporter des risques sur les femmes enceintes. Les fluctuations hormonales du cycle ovarien ou encore les éventuelles interactions avec les contraceptifs oraux pourraient également fausser les résultats des essais. Je pèse 52 kg et je prends le même traitement qu'un homme de 80 ou plus....??? En conclusion, nous les femmes avons plus d'effets secondaires liés aux traitements.