Une SCMR à Bruxelles ?

18 Février 2018
673 lectures
Notez l'article : 
0
 

La Ville de Bruxelles, sous l'impulsion de la ministre bruxelloise de la Santé Cécile Jodogne, envisage d’ouvrir des salles de consommation à moindre risque (SCMR), explique le site Newsmonkey.be. Une telle initiative avait été lancée à Liège, testée durant deux ans puis arrêtée. La ministre Cécile Jodogne entend donc retenter l’expérience dans la capitale belge. "L’approche purement sécuritaire a montré ses limites. Il faut mettre la santé des usagers au centre des préoccupations" plaidait récemment Cécile Jodogne pour expliquer son souhait d’ouvrir un tel dispositif. Le gouvernement fédéral a donc commandé une étude à l'UCL et à l'UGent sur la faisabilité du projet dans cinq grandes villes belges (Bruxelles, Liège, Charleroi, Anvers et Gand). Comme cela a été le cas en France, l’initiative reste, pour le moment, bloquée par une loi ancienne, en l’occurrence celle de 1921 sur les stupéfiants ; loi qui pénalise la facilitation de l'usage de la drogue. Par ailleurs, le projet serait bloqué par les deux partis flamands opposés à ces salles.