Une tribune dénonce les pénuries

16 Avril 2020
677 lectures
Notez l'article : 
5
 

L’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament (animé par les militants-es Pauline Londeix et Jérôme Martin) a pris l'initiative de lancer une tribune qui prend le relais des nombreuses alertes de soignants-es sur la « pénurie de médicaments vitaux, tests et équipements » dans le cadre de la réponse au Covid-19. « Le manque de masques ou de blouses de protection mettent en danger patients fragiles et personnels, soignants-es, techniciens-nes, ménages, etc.  Le manque de dépistage empêche de connaître les personnes asymptomatiques, contribue à de nouvelles contaminations au sein de l'hôpital et retarde la prise en charge. Les pénuries de sédatifs ou d'antibiotiques amènent déjà à des utilisations parcimonieuses et une baisse de la qualité des soins. Sans ces médicaments, les patients vont mourir en souffrant, d'étouffement par exemple. Toute dignité sera piétinée. Si l'ampleur de l'épidémie de Covid-19 a pu prendre les autorités de cours, les pénuries actuelles témoignent surtout de problèmes dénoncés de longue date : la privatisation et la délocalisation de la production des biens de santé. Le gouvernement n'a pas pris les mesures d'urgence qui s'imposent : une programmation des besoins, l'identification de l'origine des matières premières des médicaments et réactifs, la réquisition des lignes de production, la réaffectation des productions non essentielles aux produits vitaux, l'importation en urgence de composants aux producteurs disponibles, une coordination européenne. Chaque jour qui passe aggrave la situation et menace les victimes de la pandémie », expliquent les signataires. Cette tribune a d'ores et déjà été signée par plus de 100 personnalités (dont Annie Ernaux, Bertrand Tavernier, Caroline Mécary, Christian Andréo, Christophe Martet, Cynthia Fleury, Elisabeth Lebovici, Eve Plenel, Gwen Fauchois, Hugues Charbonneau, Jean-François Corty, Jean-Luc Roméro-Michel, Mathieu Potte-Bonneville, Philippe Mangeot, Philippe Martinez, Vikash Dhorasoo, Virginie Efira, etc.) et des organisations (dont Coronavictimes (Association Française des Victimes, malades et Impactés du Coronavirus Covid-19), AIDES, Act Up-Paris, Acceptess-T, Actions Traitements, Dessine moi un mouton, Diabète et Méchant, Enipse, France MCS, Les Soeurs de la Perpétuelle Indulgence, Couvent de Paname, Manifeste Médicaments Bien commun, Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament, etc.). Chacun-e peut maintenant la découvrir et la signer en ligne.