Vacances et petit budget : je gère

4 Juillet 2017
3 724 lectures
Notez l'article : 
5
 
0

"Comment rater ses vacances", "Comment (bien) rater ses vacances"… on ne compte plus les romans, albums de BD qui explorent avec la complaisance et le sadisme d’un inquisiteur chevronné l’art de rater un des meilleurs moments de la vie. Ce temps où l’on peut lâcher prise sur les horaires, balayer les contraintes, faire des trucs passionnants… ou ne rien faire du tout. Evidemment, quand les moyens sont là on peut se payer des vacances de luxe, se créer des souvenirs inoubliables et côtoyer ce qui peut s’apparenter au paradis… Reste que tout le monde n’a pas la chance d’être né-e avec une cuillère en argent dans la bouche ou d'avoir un boulot qui permet de s'évader à l'envi, alors il faut avec un budget contraint voire riquiqui rivaliser d’astuces pour passer de très, très bonnes vacances. Chacun-e a ses plans, ses trucs, ses relations, ses contacts pour passer de bonnes vacances à l’économie et sans en subir la moindre frustration. Quels sont vos bons plans ? Comment vous organisez-vous seul-e ou entre ami-e-s ? Quels conseils partageriez-vous mardi 4 juillet à partir de 21 heures, pendant le chat thématique, en compagnie de Diane-Seronet.

Commentaires

Portrait de didfie

Je ne pourrais pas participer au chat de ce soir.

Pour moi les vacances ne sont pas forcément synonyme de choses extraordinaires.

Marié père de 4 grands enfants séropo depuis 4 ans et gay hors couple , les meilleures des vacances se passent en France entouré de la famille et en faisant des activités simples : balade en forêt , repas sympa , échanges avec les personnes.

J'ai un ami gay qui m'a dit un jour : le bonheur c'est aussi regarder un coucher de soleil et en profiter jusqu'au bout.

Vacances et petit budget sont compatibles . Et quel bonheur.

Portrait de Diane-seronet

Bénéficiaire de l’AAH, du RSA, bas salaires ou peu d’économies : comment faire pour passer de bonnes vacances quand on n’a pas beaucoup d’argent ? Les séronautes ont échangé leurs bons plans et idées mardi 4 juillet.

 

- Partir en famille : rejoindre des proches qui habitent ailleurs, « ça fait plaisir et ça limite les frais » comme dit un des participants au chat : on économise sur l’hébergement, éventuellement sur la nourriture aussi, et on en profite pour se détendre avec ses proches !

 

- Partir… chez soi ! Et si on profitait de ce qu’il y a juste à côté de chez soi ? Quand on est dans une grande ville, on peut y accueillir des ami-e-s ou de la famille, faire du tourisme avec elles et eux, profiter des beaux jours pour (re)découvrir les parcs et monuments qu’on en prend jamais le temps de regarder le reste de l’année. Et si on est à la mer, à la campagne ou en montagne, c’est le moment où jamais de se lancer dans des randonnées, du vélo ou de longues après-midi de farniente dans la nature ou au bord de l’eau !

 

- Partir en camping : pour se loger sans se ruiner, tout en profitant de la nature, le camping peut être une solution idéale, un des séronautes va ainsi partir dans la Drôme

 

- Partir hors saison : un-e participant-e suggère la Grèce, la Tunisie, ou les Caraïbes… mais plutôt en octobre ! Décaler son départ, quand on le peut, permet d’économiser parfois énormément et donc d’accéder à des destinations plus lointaines ou exotiques !

 

- Partir à la Maison de Vies à Carpentras : cette structure propose des séjours conçus spécifiquement pour les personnes vivant avec le VIH, dont les prix s’adaptent aux revenus. Elle propose des ateliers (cuisine, sport…), des soins (massages…), des sorties, à partir de 5 euros par jour pour les plus modestes (formulaire d’inscription ici)

 

- Partir avec les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence : elle organisent chaque année des séjours dits de ressourcement, gratuits et dédiés en particulier aux personnes vivant avec le VIH et/ou le VHC (parfois aussi leurs proches). Cette année, ce sont les couvents d’Oc et des Traboules qui en organisent un : http://www.seronet.info/article/ressourcement-2017-avec-les-soeurs-78112

 

- Partir en WES avec AIDES : les « week-end santé » de AIDES proposent des temps de repose, de convivialité mais aussi des moments d’échanges et de débats. Les prochains prévus seront dans le Nord sur la thématique santé et hépatites et en PACA sur la thématique "sexe, plaisir etcaetera". 

 

- Partir avec son Corévih : un-e séronaute a pu bénéficier de différents séjours gratuits par le biais de son Corévih. Renseignez-vous auprès du vôtre pour voir s’ils en proposent !

-Partir grâce au Centre d’Action Sociale : un-e participant-e au chat a également indiqué qu’il était possible, pour les bénéficiaires de l’AAH, d’accéder à des séjours ou excursions pris en charge.