Vaccin anti HPV : polémique au Québec

22 Septembre 2008
555 lectures
Notez l'article : 
0
 
docteur_quebec.png

Une décision prise trop rapidement. Telle est en substance la réaction de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) à la campagne de vaccination contre le papillomavirus humain (HPV) responsable du cancer de l'utérus lancée par le gouvernement auprès des jeunes filles québécoises. Soulignant que l'efficacité et les dangers potentiels du vaccin ne font pas l'unanimité dans le milieu médical, la FIQ estime, en effet, qu'une telle campagne est encore prématurée. "On craint que les filles aient plus tard dans leur vie un faux sentiment de sécurité" a ainsi expliqué sa présidente, Lina Bonamie, en précisant que le vaccin n'était pas efficace contre toutes les souches du virus. Des arguments démentis par le ministère de la Santé et des services sociaux du Québec.