Vaccin contre l'hépatite A : remboursé et pas...

20 Décembre 2011
2 903 lectures
Notez l'article : 
0
 
vaccin_v.jpg

Il y a la bonne nouvelle : le vaccin contre l’hépatite A (VHA) Havrix est désormais remboursé pour les personnes vivant avec le VHB ou le VHC. Le remboursement concerne aussi les personnes atteintes de mucoviscidose, car "la prévention des hépatites est essentielle chez ces patients à risque de complications hépatiques". Et la mauvaise : il n’est, en revanche, toujours pas remboursé pour les gays. Et ce alors que le Haut conseil de santé publique recommande leur vaccination contre l’hépatite A. Cet arrêté du 26 octobre (paru au "Journal officiel" du 15 novembre), est donc grandement décevant alors que les épidémies d’hépatite A, qui se transmet aisément par anulingus (contact bouche/anus), se succèdent depuis plusieurs années. Selon le rapport d’experts Yeni 2010 (p. 100), la vaccination contre l’hépatite A est recommandée "chez les patients non immunisés vis-à-vis du VHA, en cas de co-infection par le VHC ou le VHB, d’hépatopathie chronique, chez les patients à risque (homosexuels et toxicomanes intraveineux), et en cas de voyages en zone d’endémie. A noter que si ce vaccin ne produit pas d’effets indésirables graves par les personnes vivant avec le VIH, son immunogénicité est réduite chez les patients ayant moins de 500 CD4, ce qui nécessite l’administration d’au moins deux doses de vaccin et le contrôle de la séroconversion après vaccination". Pour rappel, les centres de vaccination de la Ville de Paris, conscients de l’importance du problème, proposent gratuitement la vaccination contre l’hépatite A pour les populations ciblées par le Haut conseil de santé publique. Autrement dit, quand le but n’est pas celui d’un voyage. Les adresses sont consultables ici.