Vaccin Covid-19 : un quart des Français-es n'en veut pas

29 Mai 2020
215 lectures
Notez l'article : 
0
 

Selon une étude publiée dans la revue scientifique The Lancet, 26 % des Français-es interrogés-es ont déclaré « que si un vaccin contre le Sras-CoV-2 devenait disponible, ils ne l'utiliseraient pas », indique l'AFP. Des scientifiques français-es, membres du projet Coconel (Coronavirus & confinement) - financé par l'Agence nationale de la recherche - ont réalisé une enquête en ligne, fin mars, auprès d'un échantillon représentatif de la population française, âgée de plus de 18 ans, explique un article du Figaro. Ce sont ainsi 26 % des répondants-es qui ont déclaré « que si un vaccin contre le Sras-CoV-2 devenait disponible, ils ne l'utiliseraient pas », écrivent les chercheurs-ses. Selon les données, les personnes les plus réticentes à se faire vacciner se retrouvent parmi les plus personnes aux plus « faibles revenus » (37 %), « qui sont plus souvent exposées aux maladies infectieuses » mais aussi chez les femmes âgées entre 18 et 35 ans (36%) et les personnes âgées de plus de 75 ans (22 %). Cette défiance est donc très présente chez des personnes qui font partie des groupes exposés à cette infection. Pour éviter un fort rejet du vaccin par la population française, les chercheurs-ses cités-es par The Lancet jugent « crucial » que le gouvernement communique suffisamment tôt et de manière transparente concernant le vaccin et notamment sur la sécurité des vaccins.

Le sondage a été réalisé par Internet auprès d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, du 27 au 29 mars.