Vaccin HPV et infections orales

25 Septembre 2019
235 lectures
Notez l'article : 
0
 

Une publication du Jama indique que, selon des épidémiologistes américains, la vaccination contre le HPV (papillomavirus humain) aux États-Unis s'est accompagnée d'une baisse de la prévalence des infections orales dues à un HPV de type vaccinal chez les hommes non vaccinés. Les chercheurs-ses confirment ainsi que le vaccin confère une immunité de groupe pour les infections orales à HPV. Jusqu'à présent, le vaccin avait montré son efficacité à diminuer la prévalence des infections orales à HPV, mais les données de surveillance épidémiologique restent peu nombreuses. Aux États-Unis, la vaccination HPV est recommandée chez les filles depuis 2006 et chez les garçons depuis 2011, indique Le quotidien du médecin.