Vacciner les garçons contre le HPV augmenterait l'espérance de vie

8 Juillet 2016
1 002 lectures
Notez l'article : 
0
 

D’après une étude néerlandaise rapportée par la Société française de lutte contre le sida (SFLS), une vaccination contre le HPV (papillomavirus humain) étendue aux garçons, avec une couverture vaccinale de 40 %, en plus de la couverture actuelle de 60 % chez les filles, augmenterait l'espérance de vie de plus de cinq ans. Ces résultats ont été présentés au congrès Eurogin à Salzbourg. La plupart des pays développés ont adopté un programme national de vaccination anti-HPV pour les jeunes filles, mais la couverture vaccinale reste trop faible. Aux Pays-Bas, elle stagne à hauteur de 60 %, indiquent les chercheurs du Medical Center d’Amsterdam. En France, elle est inférieure à 20 %. Ils ont cherché à savoir quels bénéfices sanitaires et économiques en plus, apporterait la vaccination des garçons, en supposant qu'une couverture vaccinale de 40 % soit atteinte, et une efficacité du vaccin de 98 % avec une protection tout au long de la vie contre les maladies liées à deux souches de HPV. Selon leur modélisation, vacciner 40 % des garçons permettrait de gagner autant d'années de vie qu'augmenter la couverture vaccinale des filles de 60 % à 80 %. Cette vaccination supplémentaire serait associée à 5,2 années de vie supplémentaires gagnées par millier de filles et 5,8 années de vie supplémentaires gagnées par millier de garçons. La protection contre les pathologies du col de l’utérus serait responsable de 73 % du gain en années de vie supplémentaires, et la prévention des cancers oro-pharyngés de 67 % du gain chez les garçons. Et selon les auteurs, vacciner 40 % des garçons en plus des 60 % de filles serait une mesure rentable au coût-efficace, "même à un coût total de la vaccination de 200 à 300 euros par garçon vacciné".