Vaccins à ARN messager compatibles ?

10 Juin 2021
301 lectures
Notez l'article : 
0
 

Dans le but de « faciliter la campagne vaccinale », un essai va être lancé dans les prochains jours en France sur l’interchangeabilité des vaccins à ARN messager, c’est-à-dire la possibilité de se faire vacciner avec une première dose de vaccin Pfizer et une deuxième de Moderna, ou l’inverse, explique l’AFP. L’essai a pour objectif de « comparer l’efficacité immunologique du schéma vaccinal standard avec deux doses du même vaccin à ARNm à un schéma combinant deux vaccins ARNm différents », selon un communiqué de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale. Au total, 400 participants-es, tous-tes âgés-es de plus de 18 ans, sont attendus-es pour cet « essai randomisé » qui a démarré le 28 mai, a précisé le communiqué. Et ils-elles doivent avoir reçu une première dose d’un des deux vaccins à ARN messager, soit celui des laboratoires Pfizer BioNTech, soit celui du laboratoire Moderna. Le 9 avril, le ministre français de la Santé Olivier Véran avait dit envisager une interchangeabilité entre ces vaccins à ARN messager, afin de « simplifier » la campagne de vaccination en France. Il avait expliqué avoir « saisi les scientifiques » de cette question, assurant que selon les premières remontées, « si l’on fait l’un ou l’autre, c’est la même mécanique ».