Vaccins Covid-19 sans danger pour les PVVIH

19 Janvier 2021
453 lectures
Notez l'article : 
0
 

Face à un flot continu de rumeurs et de fausses informations véhiculées via les réseaux sociaux par les « vaccino-sceptiques », l’Onusida a publié un communiqué le 12 janvier dernier, sans ambigüités intitulé : « Les vaccins contre la Covid-19 sont sans danger pour les personnes vivant avec le VIH ». « Toutes les informations indiquent que les vaccins contre la Covid-19 en cours de développement ou autorisés par les agences de santé sont sans danger pour la grande majorité de la population, y compris pour les personnes vivant avec le VIH » souligne le programme commun des Nations unies sur le VIH/sida. « Les agences de santé nationales contrôlent les données et vérifient que les vaccins sont inoffensifs avant de délivrer une autorisation de mise sur le marché. Aucune information ne laisse suspecter que les personnes vivant avec le VIH seraient davantage mises en danger par les vaccins de la Covid-19 que n’importe qui d’autre », poursuit l’Onusida. Par ailleurs l’organisme explique le mode de fonctionnement des vaccins qui ont été autorisés et leur non dangerosité pour les personnes vivant avec le VIH. « Ces vaccins contiennent des éléments du matériel génétique du Sars-CoV-2 (le virus à l’origine de la Covid-19) (…). Aucun vaccin en cours de développement ou autorisé par les autorités de régulation ne repose sur le principe du virus vivant. Ainsi, ils ne devraient pas être plus dangereux pour les personnes ayant un système immunitaire affaibli comme celles vivant avec VIH dont la charge virale n’est pas indétectable ». Les personnes vivant avec le VIH doivent-elles se faire vacciner contre la Covid-19 ? L’Onusida répond oui : « Pour les personnes vivant avec le VIH, les vaccins contre la Covid-19 apportent les mêmes avantages que pour n’importe quelle autre personne ou communauté. Ils protègent d’une maladie grave causée par le Sars-CoV-2 et réduisent potentiellement la transmission de ce virus ».

 

Commentaires

Portrait de mohican

J'ai bien lu le rapport d'ONUSIDA.....

 

"Certains essais de vaccin ont été menés sur des personnes
venant de pays à forte incidence du VIH, comme l’Afrique du
Sud. Par conséquent, ces essais ont inclus plusieurs personnes
vivant avec le VIH. D’autres essais ont toutefois fait usage du
principe de précaution et ont écarté les personnes vivant avec
le VIH."

En Afrique c'est le VIH 2 il me semble et il y a des différences avec le VIH 1 que nous avons dans les pays du nord ? Non?

 {Le virus de l'immunodéficience humaine est classifié dans deux types principaux : HIV-1 et HIV-2. HIV-1 a été découvert d'abord et est mondial plus répandu, alors que HIV-2 est moins pathogène et est en grande partie logé en Afrique .}

 " Aucun vaccin en cours de développement ou autorisé par les autorités de régulation ne repose sur le principe du virus vivant." : Ha bon?  Et ASTRAZENECA ?

Le vaccin d'Oxford-AstraZeneca, à l'instar du vaccin russe, utilise donc comme vecteur viral un adénovirus (famille de virus très courants responsables notamment de rhumes). Dans le détail, il s'agit d'utiliser comme support un autre virus peu virulent, transformé pour y ajouter une partie du virus responsable du Covid-19. Le virus modifié pénètre dans les cellules des personnes vaccinées, qui fabriquent alors une protéine typique du SARS-CoV-2, éduquant leur système immunitaire à le reconnaître.

De plus :

" L’efficacité du vaccin peut être diminuée chez les sujets immunodéprimés. Les personnes ayant une infection VIH n’ont pas été exclues des essais mais les données de ce groupe n’ont pas été incluses dans l’analyse de l’efficacité du vaccin. " études faites par La Société de Pathologie Infectieuse ....

Me faire vacciner ne me pose aucun problème mais je veux savoir........Pas de (il semblerait que ou nous pensons que...Etc ) des études approfondies et fiables sur le vih 1 et les vaccins anti-covid ( tous les vaccins! )