Vaccins et gestes barrières

15 Mai 2021
235 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le Haut Conseil de santé publique, qui conseille les autorités françaises en matière de politique sanitaire, estime que les personnes vaccinées contre la Covid-19 peuvent abandonner le masque en milieu intérieur fermé et privé, mais doivent le conserver en collectivité. La « prudence » reste néanmoins d’actualité, souligne le Haut Conseil (HCSP) dans un avis publié le 26 avril sur l’adaptation des gestes barrières. En cause, la « situation épidémiologique nationale actuelle défavorable, la saturation hospitalière » et « l’impossibilité d’évaluer le risque pour les personnes ayant bénéficié d’un schéma vaccinal complet de contaminer d’autres personnes », indique l’AFP. L’instance recommande que « dans un cadre privé familial ou amical en milieu intérieur fermé, toutes les personnes réunies » puissent ôter leur masque « si elles ont toutes bénéficié d’un schéma vaccinal complet et à condition de respecter les autres mesures barrières : hygiène des mains, distance interindividuelle, aération et limitation à six du nombre de personnes ». Toutefois, cette recommandation ne s’applique pas si l’un-e des membres n’est pas complètement vacciné-e ou a un facteur de risque de faire une forme grave (âge, comorbidité). Dans le « cadre collectif (collectivités et milieux extérieurs ouverts) », le Haut Conseil préconise de continuer à respecter les mesures barrières dont le port de masque et de limiter les déplacements « en accord avec l’évolution des décisions nationales en fonction de l’avancée de la couverture vaccinale ». Il n’est donc pas question de participer à des regroupements de personnes au-delà de ce qui est autorisé. Le Haut Conseil préconise par ailleurs des « campagnes de communication pédagogique à destination des citoyens vaccinés pour leur expliquer l’importance des mesures barrières, même en étant vaccinés ». Créé en 2004 en France, le Haut Conseil de la santé publique a notamment pour missions de contribuer à l’élaboration de la stratégie nationale de santé et de fournir aux autorités l’expertise nécessaire à la gestion des risques sanitaires.