Vaccins : La Cour des comptes fait ses recommandations

1 Mars 2013
4 229 lectures
Notez l'article : 
5
 

La Cour des comptes propose la mise en place d'un carnet de vaccination électronique ainsi que la modulation des taux de remboursement des vaccins par l'assurance maladie en fonction des priorités de santé publique, dans un rapport rendu public mercredi 20 février 2013. Dans ce rapport sur la politique vaccinale réalisé à la demande de la commission des affaires sociales du Sénat, la Cour des comptes relève que le taux de vaccination de la population générale est globalement inférieur aux objectifs, notamment en ce qui concerne l'hépatite B, la rougeole ou la grippe saisonnière. Le rapport rappelle également que les vaccins obligatoires ou recommandés font actuellement l'objet d'une prise en charge à 65 %, voire à 100 % dans certains cas par l'assurance maladie alors que leur intérêt pour la santé publique est variable. En 2011, le régime général a remboursé pour un peu plus de 294 millions d'euros de vaccins représentant près de 19 millions de doses, soit un peu plus de 15 euros par dose. 34 millions d'euros ont été dépensés pour le vaccin HPV, selon des chiffres de la CNAM repris dans le rapport. La Cour des Comptes propose également de réévaluer l'opportunité de la prise en charge à 100 % de la vaccination contre la grippe saisonnière chez les plus de 65 ans et les personnes à risque, estimant que la hausse du taux de couverture dans le passé ne pouvait pas être attribuée uniquement à la gratuité mais plutôt aux campagnes de sensibilisation.

Commentaires

Portrait de ouhlala

concernant la dernière phrase :

- "réévaluer l'opportunité de la prise en charge à 100 % de la vaccination contre la grippe saisonnière chez les plus de 65 ans et les personnes à risque" ; quelle idée excellente, chez les personnes à risque en plus, c'est vrai qu'on fait déjà tellement de prévention en France...

- "la hausse du taux de couverture dans le passé ne pouvait pas être attribuée uniquement à la gratuité mais plutôt aux campagnes de sensibilisation" : oui, les campagnes de sensibilisation sensibilisent, vous m'en direz tant !

- Le même extrait nous apprend donc que les français ne se jettent pas sur tout ce qui traîne uniquement parce que c'est gratuit. Mon estime de moi s'en trouve tout ragaillardie .Quelle analyse vertigineuse...

 Conseil d'Etat, Cour des Comptes etc etc etc quelle chance on a d'avoir des élites aussi brillantes.Et aussi bon marché.

Portrait de ouhlala

que "le taux de vaccination de la population générale est globalement inférieur aux objectifs, notamment en ce qui concerne l'hépatite B, la rougeole ou la grippe saisonnière" !!! Objectifs déterminés par le ministère de la santé conseillé par des scientifiques et des médecins de santé publique, et non par des comptables !!!!!

La Cour, la curie si on préfère, rappelle même que certains vaccins obligatoires sont remboursés à 100%, mais que fait la police ?

Je recommande la vaccination de la Cour des comptes contre l'incompétence.

Portrait de aurore

 "Réévaluer la prise en charge à 100% des vaccins grippe saisonnière pour les plus de 65ans et les personnes à risque"

 Ce qui veut dire donc plus de 100%. Dans ce cas c'est que ces vaccins ne sont pas si nécessaires?

La prévention permettra aux personnes précaires de régler ces vaccins .

Bien amicalement

Portrait de ouhlala

ne me semble pas du tout du domaine de compétence de la Cour des comptes, qui se mèle de tout et d'habitude c'est tant mieux. Mais de comptes essentiellement...

La prévention ne va ni "régler les vaccins", ni m'empêcher d'avoir la grippe. Et il n'y a rien apparemment dans les propositions de la cc sur une éventuelle indexation du remboursement de certaines spécialités ou vaccins sur les revenus par exemple, ça pourrait être un moyen de faire quelques économies si vraiment... mais la recommandation de la cc c'est de purement et simplement réduire le remboursement de ces vaccinations. On ne sait absolument pas sur quoi se base la cour des comptes pour estimer qu'il faut réévaluer le remboursement du vaccin de la grippe (et ce n'est pas son métier), alors que les objectifs officiels en la matière ne sont même pas atteints...! La prévention c'est du domaine de l'Etat et de la "sécurité sociale", c'est vrai qu'on lui en demande beaucoup. Mais pas de la cour des comptes je pense. C'est une question politique en définitive.

La question est: est-ce que jeter en patûre trois chiffres et deux citations un peu fumeuses, même provenant de la Cour des comptes, sans distance, ni analyse critique, ça suffit pour faire une brève ? Peut-être que oui.