Vente de médicaments en ligne

15 Avril 2021
134 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le Conseil d'État a tranché. Il a enjoint au ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, « d’abroger l'arrêté leur interdisant d'avoir recours au référencement payant pour la vente de leurs produits en ligne », explique Le Figaro. Les pharmacies pourront donc avoir recours à un référencement payant pour faire la publicité de leurs produits vendus en ligne. Cette autorisation fait suite à une décision du Conseil d’État du 17 mars dernier. Cette abrogation doit se faire dans un délai de deux mois, soit jusqu'au 17 mai. Pour justifier sa décision, le Conseil d'État explique notamment que l'interdiction ne permettait pas d'atteindre « l'objectif de lutte contre la surconsommation de médicaments et contre le mésusage de ces derniers, invoqué par le ministre » puisque « les clients français peuvent accéder aux sites localisés dans un autre État membre de l'Union européenne qui ne sont pas soumis à la même interdiction ». Pour l'institution juridique, cette particularité française créait un désavantage pour les pharmacies françaises face à des sites localisés ailleurs dans l'Union européenne. Enfin, le Conseil d'État rejette également l'argument selon lequel autoriser le recours au référencement payant nuirait à la relation entre le pharmacien et son-sa patient-e.