Vers la légalisation du cannabis

28 Novembre 2021
466 lectures
Notez l'article : 
0
 

La future coalition au pouvoir en Allemagne entend légaliser le cannabis, une mesure susceptible de rapporter des milliards d'euros à l'État, mais qui suscite l'inquiétude d'addictologues et de syndicats policiers, explique l’AFP. Cette libéralisation ferait de l'Allemagne, le second pays de l'Union européenne après les Pays-Bas à choisir la voie de la vente encadrée. C’est une des mesures-phares du contrat de coalition, dévoilé le 24 novembre, des trois partis (SPD/sociaux-démocrates, Verts et FDP/libéraux) qui vont succéder à Angela Merkel dans les prochaines semaines. La future équipe, dirigée par le social-démocrate Olaf Scholz, entend autoriser « la distribution contrôlée de cannabis aux adultes à des fins de consommation dans des magasins agréés », stipule le contrat signé entre les trois formations politiques. Cette initiative « permettra de contrôler la qualité, d'empêcher la circulation de substances contaminées et de protéger les jeunes », plaide la coalition, assurant que la future loi serait réévaluée au bout de quatre ans. L'Allemagne dispose déjà d'une législation moins restrictive que nombre de ses voisins européens, avec la possibilité dans certaines villes comme Berlin de détenir quelques grammes pour sa consommation personnelle. L'usage de cannabis à des fins thérapeutiques a également été autorisé en 2017. La légalisation permettrait de contrôler étroitement la composition du produit consommé. Le cannabis en vente libre pourrait aussi représenter une manne pour les caisses de l'État et se muer en « or vert » comme au Canada ou dans les États américains qui autorisent un usage récréatif du chanvre, mentionne l’AFP. Une récente étude menée par une équipe de l'université Heinrich-Heine de Düsseldorf a estimé à environ 4,7 milliards d'euros les gains pour les finances publiques du cannabis légalisé. Une taxe sur le cannabis identique à celles sur le tabac ou l'alcool rapporterait à elle seule 1,8 milliard chaque année. Des économies d'environ un milliard d'euros pourraient en outre être réalisées sur les poursuites pénales visant consommateurs-rices et petits dealers, selon cette étude, qui évalue à environ 27 000 le nombre d'emplois créés par la légalisation. Pour autant, la légalisation conserve de nombreux adversaires en Allemagne, notamment à droite (CDU), chez les syndicats de policiers et chez certains-es professionnels-les de santé, dont des addictologues.