Vers Paris sans sida redouble d’effort

3 Décembre 2020
238 lectures
Notez l'article : 
0
 

À l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre le sida, l’association Vers Paris sans sida a tenu à rappeler ses engagements : « Encouragés par la diminution du nombre d’infections par le VIH initiée en 2018, nous redoublerons d’efforts pour poursuivre notamment l’augmentation du recours au dépistage du VIH et à la Prep, malgré les restrictions liées à la situation sanitaire », affirme l’association dans un communiqué. Elle déclare une nette augmentation du dépistage du VIH à Paris (+17 % au premier semestre) notamment grâce à l’offre Au labo sans ordo (dépistage sans ordonnance, sans rendez-vous et sans frais dans tous les laboratoires d’analyses médicales de Paris) : « Les personnes qui ont demandé un VihTest représentent selon les mois 2 500 à 2 800 tests (soit 8 à 9 % de l’ensemble des tests en laboratoire) avec un taux de positivité plus élevé que les personnes qui font un test sur prescription médicale. Le profil de ces usagers les distingue de ceux des personnes testées sur prescription, mais aussi des usagers de Cegidd  [centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic des infections par le VIH et les hépatites virales et les infections sexuellement transmissibles, ndlr] : il s’agit donc bien d’une offre complémentaire qui vient rendre le test plus facile à Paris », affirme Vers Paris sans sida dans son communiqué. Par ailleurs, l’association annonce aussi une augmentation des initiations de Prep à Paris (5 400 personnes sous Prep fin 2019 soit 50 % de plus que fin 2018), mais précise que cet outil est encore en grande majorité utilisé par les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) et doit être déployé auprès d’autres publics très exposés au VIH. Pour toucher ces publics exposés, Vers Paris sans sida, en partenariat avec Santé publique France, lance pour le 1er décembre une campagne communautaire avec trois spots radio qui rappellent, de manière pédagogique et ludique, l’effet des traitements et le principe d’intransmissibilité. Les spots illustrent le fait que les personnes sous traitement peuvent vivre en bonne santé, avoir une sexualité épanouie sans risque de transmettre le VIH à leurs partenaires et avoir des enfants en bonne santé. Ces spots seront diffusés pendant deux semaines sur Africa radio à partir du 1er décembre.  Par ailleurs, trois vidéos destinées aux réseaux sociaux communautaires complètent ce dispositif pour libérer la parole autour de la séropositivité et inciter au changement de regard sur les personnes vivant avec le VIH. Elles mettent en scène le témoignage de trois personnes, une femme et un homme vivant avec le VIH et un militant de l’association Afrique Avenir/Afrique Arc-en-ciel intervenant auprès des HSH afro-caribéens. Ces personnes s’expriment face caméra sur leur séropositivité, leur quotidien et la perception de leur entourage et de la société quant à leur statut. Enfin, Vers Paris sans sida, en partenariat avec le Checkpoint Paris, lance une campagne de promotion d’une opération permettant à toute personne qui en fait la demande de disposer d’un safe kit gratuit, contenant un autotest VIH, un kit de prélèvement des IST, un préservatif, du gel et une paille pour éviter une possible contamination lors de consommation de drogues. La campagne sera lancée sur les applications de rencontres HSH Grindr et Scruff autour du 1er décembre.