VHB : le schéma vaccinal renforcé chez les PVVIH est recommandé

27 Avril 2016
2 440 lectures
Notez l'article : 
0
 

Les résultats d’une étude soutenue par l’ANRS (1) ont été publiés, le 11 avril dernier, dans la revue "Jama internal medicine". Ils confirment la supériorité à trois ans par rapport au schéma standard d’une vaccination renforcée contre l’hépatite B chez les personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Autrement dit, trois ans après la première injection, la vaccination intramusculaire à doubles doses reste le schéma permettant d’obtenir une meilleure réponse immunitaire protectrice contre l’hépatite B chez les personnes séropositives pour le VIH. C’est ce que démontre l’essai ANRS HB03 VIHVAC-B mené par le Dr Odile Launay (Centre d’investigation clinique Cochin-Pasteur, Inserm). Cet essai a été conduit entre juin 2007 et septembre 2012 au sein de 33 centres cliniques en France. 437 personnes adultes vivant avec le VIH et séronégatives pour le VHB ont été incluses. Les chercheurs ont comparé le schéma vaccinal standard simple dose contre l’hépatite B à un schéma renforcé doubles doses et à un schéma allégé. Les premiers résultats publiés en 2011 montraient que 28 semaines après la première injection, le schéma vaccinal renforcé était celui conférant une meilleure protection contre le l’hépatite B. A 42 mois, ce schéma reste le schéma le plus protecteur. Au sein de ce groupe, une réponse immunitaire protectrice contre l’hépatite B est obtenue chez 71 % des patients. Ce pourcentage est de 41 % au sein du groupe standard et de 44 % pour le groupe allégé, indique le communiqué de l’ANRS. Pour le Dr Odile Launay, "ces résultats confirment ainsi que, aussi bien sur le court terme que sur le long terme, le schéma vaccinal renforcé est le schéma optimal de vaccination contre l’hépatite B chez les patients infectés par le VIH. Ces résultats permettent de renforcer les recommandations mentionnées dans le rapport d’experts sur la prise en charge des personnes infectées par le virus de l’hépatite B ou de l’hépatite C". Cela ne change, a priori, pas les recommandations d'experts (Morlat), mais les confirme. Voici ce que disent les experts du rapport Morlat sur la vaccination contre l'hépatite B pour les personnes vivant avec le VIH : "S’agissant de l’hépatite B, la vaccination est un élément essentiel de la prévention (…) Les préservatifs sont efficaces, mais insuffisants s’ils ne sont pas utilisés pour toutes les pénétrations y compris les rapports buccogénitaux. Le vaccin contre le VHB est recommandé chez les PVVIH, en vaccinant idéalement lorsque la charge virale VIH est indétectable, et si possible lorsque le nombre de CD4 est supérieur à 200 lymphocytes CD4/mm3. Les schémas renforcés (double dose) sont recommandés. Il convient de s’assurer de l’efficacité de la vaccination par le titrage des anticorps anti-HBs. Un contrôle régulier de ce titre doit être ensuite réalisé (annuel s’il est proche du seuil protecteur). Une injection de rappel pourra être proposée si leur dosage passe sous ce seuil de protection".

(1) Long-term immune response to Hepatitis B virus vaccination regimens in adults with human immunodeficiency virus 1. Secondary analysis of a randomized clinical trial.
Odile Launay 1, 2, MD, PhD, Arielle R. Rosenberg 1, 3, MD, PhD, David Rey 4, MD, Noelle Pouget 5, PhD, Marie-Louise Michel 6, PhD, Jacques Reynes 2, 7, MD, PhD, Didier Neau 8, MD, PhD, Francois Raffi 2, 9, MD, PhD, Lionel Piroth 2, 10, MD, PhD, Fabrice Carrat 5, 11, MD, PhD, forthe ANRS HB03 VIHVAC-B Trial Group. Jama internal medicine 2016.