VHC : des activistes contre les coûts exorbitants des traitements

28 Avril 2014
2 566 lectures
Notez l'article : 
2
 

La question des coûts des traitements anti-VHC a, on pouvait s’en douter, été au cœur de la dernière Conférence (EASL) Internationale sur le foie. A cette occasion, des militants de hepcoalition.org ont exigé des traitements accessibles pour l’hépatite C, c’est-à-dire des traitements dont les prix sont compatibles avec une large diffusion dont celle dans les pays du Sud. "Les pilules coûtent des centimes, la cupidité coûte des vies !", ont rappelé les activistes rassemblés dans le hall principal de la Conférence pour dénoncer le non accès aux traitements dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. Les activistes protestaient contre les prix exorbitants pratiqués par le laboratoire Gilead sur le nouvel antirétroviral à action directe, Sovaldi, récemment approuvé et qui est vendu pour 84 000 dollars aux Etats-Unis. Les militants ont réalisé un die-in sous des couvertures dorées tandis que d’autres distribuaient des pilules dorées représentant le Solvaldi que Gilead vend 1 000 dollars la pilule. Ils ont aussi déployé une banderole avec cette mention : "Le Sofosbuvir, médicament anti-VHC de Gilead approuvé par l’EMA et la FDA, mais pour combien de personnes y auront accès ?"

Commentaires

Portrait de lipote

 je suis de tout coeur avec l' action des militants de hepcoalition.org etant moi meme séropo au vhc  et meme si je l' etais pas d' ailleurs

Portrait de lipote

 hé! les copines et les copains soyez solidaires signer la pétition ! merci d' avance

Portrait de pascalcoucou

C'est vraiment qu'une question de fric, sachant combien ils ont acheté le brevet, pour faire ce qu'il arrive en ce moment, la course aux $ plutôt qu'autre chose, le flan qu'ils font soit disant sur les couts de recherches avec la redondance des molécules justement modifiées a peine pour repasser en brevets et 15 ans tranquille avant le générique, tout est calculé d'avance, et distribué suivant le continent à des prix variables aussi, ça devrait être d'utilité publique, la médecine, le coté recherches se barre vers le privé de plus en plus, les états sont complices, ou très naïfs, et les labos récupèrent les fruits sans se fatiguer autrement que de vendre en fait pas pour soigner mais bien faire du blé comme pour le VIH, même façon d'agir impunément.

Enfin, j'ai vu un peu la même chose avec les tarifs du télaprévir, ayant eu la chance de guérir après le 3 eme ttt, maintenant avec l’évolution, c'est le pognon, ou tu crèves, et ça va être de pire en pire.

va falloir faire des copies génériques, directement, pour les pays en voie de disparition, sinon la planète sera contaminée de plus en plus, c'est mathématique .

                 Pascal ... .. .

Portrait de lipote

 tout a fait ok avec ton analyse, ils faudraient  qu' ont soient plus nombreux  a voir la sinistre réalité