VHC : l’ANSM précise les conditions de prescription pour Viekirax

14 Avril 2016
3 615 lectures
Notez l'article : 
0
 

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), en accord avec l’Agence européenne du médicament (EMA), a publié le 6 janvier 2016 une information indiquant que l’utilisation de Viekirax (ombitasvir, paritaprevir, ritonavir), avec ou sans Exviera (dasabuvir) dans le traitement du VHC, n’était pas recommandée chez des personnes vivant avec une hépatite C chronique présentant une "insuffisance hépatique modérée (stade child-pugh B)" ; notamment les personnes ayant des signes de cirrhose avancée ou décompensée avant l'initiation du traitement. Cette utilisation n’est pas recommandée en raison d’un risque de décompensation hépatique et d'insuffisance hépatique lors d'un traitement par Viekirax avec ou sans Exviera (dasabuvir). Par ailleurs, Viekirax avec ou sans Exviera reste contre-indiqué chez les personnes présentant une insuffisance hépatique sévère (child-pugh C). Les personnes atteintes d’une cirrhose "doivent faire l'objet d'une surveillance clinique et biologique appropriée à la recherche de signes ou symptômes de décompensation hépatique. Le traitement doit être arrêté en cas de signes de décompensation cliniquement significatifs", recommande l’ANSM.