VHC : le combo sofosbuvir + lédipasvir évalué en Europe

2 Avril 2014
2 144 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le laboratoire Gilead a annoncé le 27 mars 2014 avoir soumis à l’Agence européenne du médicament la demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) d’un comprimé combinant deux molécules anti-VHC, le sofosbuvir et le lédipasvir. Contrairement au sofosbuvir (Sovaldi), approuvé en janvier dernier, le lédipasvir n’a jamais été évalué par l’agence européenne du médicament. La demande d’AMM du combo ne porte que sur le VHC de génotype 1, car le lédipasvir n’est actif que sur ce génotype (contrairement, au sofosbuvir, actif contre tous les génotypes). Ce nouveau combo s’utilise en une prise par jour, avec ou sans nourriture. Il permet des guérisons en 2 à 3 mois, selon l’histoire de chaque personne (selon qu’elle n’ait jamais tenté un traitement contre l’hépatite C ou qu’un traitement antérieur ait échoué) et son degré de fibrose (c’est-à-dire l’état du foie). Il permet de se passer d’interféron et de ribavirine. La décision de l’Agence, qui va faire l’objet d’une procédure accélérée, est attendue pour la fin de l’année. D’ici là, d’autres médicaments contre le VHC, à combiner au sofosbuvir, auront déjà obtenu leur AMM (le siméprévir en mai 2014 ; le daclatasvir en août/septembre de cette année si avis positif de l’agence). Une concurrence bienvenue pour faire baisser les prix exorbitants de ces nouveaux traitements : pas moins de 56 000 euros ont été exigés comme prix temporaire par Gilead pour 3 mois de traitement par le seul sofosbuvir ! D’après les premiers retours de terrain, ce prix élevé restreint l’accès au médicament, beaucoup de médecins hésitant à le prescrire à des personnes dont l’état de santé n’est pas critique, en espérant une éventuelle baisse de prix.