VHC : Un Observatoire de l’accès compassionnel aux nouveaux médicaments

14 Août 2013
1 683 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le TRT-5, dont AIDES est membre, plaide fortement pour que les personnes vivant avec le VHC en situation d'urgence thérapeutique aient accès aux nouveaux traitements du VHC dont l'autorisation de commercialisation n'est attendue que pour le début 2014. C'est le principe des autorisations temporaires d'utilisation (ATU), dont vous pouvez tout savoir en lisant la fiche dédiée sur Seronet. Début juillet, le TRT-5 dénonçait l'attitude de Gilead qui refuse de délivrer des ATU pourtant validées par l'agence du médicament. Les premières demandes d'ATU nominative d'antiviraux à action directe contre le virus de l'hépatite C (VHC) sont arrivées à l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) depuis fin 2012. L'ANSM et les laboratoires pharmaceutiques concernés ont commencé à délivrer des ATU nominatives à certaines personnes les plus avancées dans la maladie, selon des critères très stricts. Afin de pouvoir défendre efficacement les personnes concernées via leur dialogue permanent avec l'ANSM et l'industrie pharmaceutique, le TRT-5 a besoin de disposer de données sur les demandes d'ATU qui ont été faites, et les réponses apportées.  Pour collecter ces informations, le TRT-5 vient de lancer, avec le CHV (Collectif Hépatites Virales), un observatoire en ligne de l'accès compassionnel aux nouveaux médicaments contre le VHC, http://www.trt-5.org/article393.html, sur le modèle de l'observatoire existant sur les ruptures de médicaments antirétroviraux en pharmacie. Si vous êtes vous-même concerné-e par l’ATU, un-e proche de la personne concernée par l’ATU, si en tant que militant vous recevez une personne concernée par l'ATU, vous pouvez remplir le questionnaire. Un-e professionnel-le de santé recevant la personne concernée par l’ATU peut aussi le remplir ce questionnaire.