Vieillir avec le VIH

14 Avril 2015
5 840 lectures
Notez l'article : 
0
 

Qu’on vive avec le VIH depuis 30 ans ou plus récemment, vieillir concerne tout le monde. Nous savons aujourd’hui que les personnes vivant avec le VIH ont plus de risques de développer certaines pathologies (cancers, risques cardio vasculaires, etc.), ce qui nécessite un suivi régulier et des dépistages précoces. Nous savons aussi que les anciens traitements pris sur une longue période, ont eu, pour certains, un impact important qui a fatigué le corps. La prise en compte du vieillissement des personnes vivant avec le VIH a été tardive et beaucoup de choses restent à faire aujourd'hui. Qu’en est-il pour vous ? Comment vivez-vous vos années senior ou comment vous projetez-vous dans 20-30 ans et plus ?
Discutons-en ce soir à partir de 21h dans le chat thématique en compagnie d’Emilie.

Commentaires

Portrait de IMIM

Ce qui est sur c'est que les nouveaux S+ vieilliront mieux que nous, les "anciens" Des traitements moins nocifs et des allègements possibles.

S'il est avéré que "les personnes vivant avec le VIH ont plus de risques de développer certaines pathologies (cancers, risques cardio vasculaires, etc.), ce qui nécessite un suivi régulier et des dépistages précoces", un certain nombre sont loin de bénéficier de toute "l'attention" qu' elles sont supposées avoir. Par soucis "d'économie" du budget de la cpam, d'une part, et d'autre part, le manque de savoirs de nos docs.


Mais c'est surtout l'impact émotionnel de la découverte s+ ds les années 80, sur nos parcours de vie, professionnels et autres,  qui ne peuvent être comparable à celui de nos jours

Nous devions mourir vite, alors qu'aujourd'hui, les nv savent qu'ils vont vivre

Ca fait TOUTE la différence....


Les parcours professionnels en dents de scie de certains d'entre nous, nous stigmatisent comme étant des feignants voir des profiteurs

Mm ds la communauté s+, nous ne sommes pas épargnés

Je ne parlerais pas de la sphère "privée": la famille, les amours...

Ni mm de celle "médicale" à laquelle nous êtions déjà confrontée, de part leur peur panique et leurs préjugés

Comment je me projète ds l'avenir, 20/30ans ? Vous êtes sérieux ?????!!!!!

Personnellemnt, depuis qq années, je n'arrive déjà pas à avoir une prise en charge médicale digne de ce nom.

Quand je suis restée alitée pendant 6mois, après des années de douleurs (durant lesquelles j'ai consulté "mille spécialistes"), aucune aide,  d'aucune sorte, ne m'a été attribuée pour pouvoir faire face au quotidien:  courses, ménages ou encore prise de rdv (accélérée) médicaux  J'ai fini à 38kg 87T4 et 490.000CV 

2 ans à m'en remettre et à la cinquante, c'est "hard"

Je fonctionne au rhytme des rdv médicaux Des disponibiltés et du bon vouloir du corps médical

Donc pas de projets personnels, sauf à très court terme


Bientôt , la retraite........mdr

Ds qq années, je devrais vivre avec le minimun vieillesse, si compté qu'il existe encore.........


Alors, je préfère tt de mm vous rassurer

Malgré ma situation + qu'incertaine depuis bien longtemps, je ris, je chantes, je CRIE aussi(mdr), JE VIS !


C'est la leçon première que j'ai tirée du vih Et ces dernières années me l'ont confirmé

Aujourd'hui sur, demain peut-être.......

Rien n'est jamais acquis, surtout pas la santé

Perso.,  ne me demandez pas dans 20ans.....





Portrait de Sophie-seronet

Bonjour,

Le chat sur vieillir avec le VIH est reporté au mardi 14 avril.

Désolée pour ce léger contre-temps.

Bonne journée sous le soleil ! Sophie

Portrait de guerinandre

idem IMIM , mis à part qu'aujourd'hui je viens d'obtenir l'AAh en complément de ma pension d'invalidité et une carte de stationnement.

52 ans et sur une voie de garage dans la solitude la plus total, mais chut! faut pas le dire, il parait qu'on à de la chance. perso je n'ai pas vécu mais survécu et aprés 30 ans avec mon hote et le vhc je ne me projette pas plus loin que le bout de mon nez.

Portrait de jl06

  

je peut rassurer j,ai 67ans , toujour la  et pas  en trop mauvais etat ...+ le moral  à surveillé ,que les medocs ! peut etre mieux suivi sur   cannes ?  

courage IMIM ,

Portrait de jean-rene

J'ai 74 ans, suis séropo depuis 1983 et ai avalé beaucoup d'ARV, trop peut-être.

J'ai été mis sous anti-protéase en 1996 et, à partir de 2003, mes problèmes cardiovasculaires ont commencé, mes artères se bouchant. D'où triple pontage des artères coronaires, opération d'une carotide et angioplastie d'une artère de la jambe.

Mon infectiologue et mon cardiologue ont longtemps imputé ces problèmes cardiovasculaires au déplacement de mes graisses vers mes artères par des  ARV comme le ZERIT ou les antiprotéases.
Mais, à présent, ils imputent la responsabilité de ces problèmes au VIH lui-même qui, enflammant les artères, y provoquerait des blessures sur lesquelles viendraient se fixer des plaques d'athérome, rétrécissant ainsi les artères.

Portrait de Sophie-seronet

Bonjour,

Le chat aura lieu ce soir à 21h en compagnie d'Emilie.

Bonne journée. Sophie

Portrait de jl06

A vous lire je comprend que rien ne sera plus comme avant , mais je me doute un peut de la suite...tellement que je vien de mettre mais papier en ordre au notaire!!! cela dit je suit  très bien suivi ,enfin je le crois , (hopital de Cannes)

pas question de changer mon mode de vie , du sport  en équipe tout les jours sauf wk, beaucoup de bien pour le moral ,

le credo de ma virilogue en profité un max ....sous  entendu sa durera pas ! (67ans et quelque petit probléme cardiaque )

j'attend de voir mon changement de d'arv,le mois prochain , plus q,un caché au lieu des trois ,  le stribild ,

quand au risque pour l,avenir .... partout vous en trouverez ...

mais putin que l,on se sent con quand ça vous arrive....pas une journée on oublie notre hote ... ! je crois que cela et le plus demoralisant ,

comme quoi pas d,age pour se faire piegé , alors la suite  qui vivra verra ...

bon courage a tous , 

JLB 

Portrait de Emilie-seronet

Vieillir.. thème qui nous concerne tous et toutes, et pourtant.

Hier sur le chat, de nombreux "anciens", vivant avec le VIH depuis plus de 20 ou 30 ans, ne pensaient pas vieillir. Dans les années 80, à la découverte du virus, on n'envisageait pas l'avenir, on se battait au quotidien."En tant qu'ancien, on ne pensait pas pouvoir vieillir, y a trente ans !".
Les premiers traitements, très fort, trop fort, ont pour beaucoup autant agi sur le corps que sur le virus. Fatigué, le corps donne l'impression de vieillir plus vite. "On vieillit plus vite !"; "j'ai la sensation d'avoir dix piges de plus".

Comment est perçu l'avenir ? Certain-es craignent pour les risques accrues de maladie, s'interrogent sur leur situation économique une fois à la retraite avec de nombreuses périodes de la vie sans travailler, d'autres préfèrent ne pas y penser. "mal ! économiquement, donc sanitairement , mais c'est du bonus pour nous anciens !"; "pour la santé je suis inquiet mais sans savoir ce qui m'attend" ; "un peu peur des maladies cardio vasculaires"; "demain est un autre jour"; "profiter de chaque journée comme si c'était la dernière !".

Quoiqu'il en soit, tous s'accordent à dire que les nouveaux traitements et les pistes de l'allègement thérapeutique permettront une meilleure qualité de vie et par là, vieillir comme tout un chacun.

"Moins de nocivité avec les nouvelles molécules ! plus de chance d'etre éligible à un allègement et le mental plus fort (projection possible)... ça ne change pas la donne ça ?"