Vienne : certains politiques absents

22 Juin 2010
2 911 lectures
Notez l'article : 
0
 
vienne_v.png

Ce n'est pas du boycott, plutôt du désintérêt voire de l'indifférence. Selon l'AFP (17 juin), peu de dirigeants politiques d'Europe de l'Est et d'Asie centrale ont annoncé leur participation à la 18ème Conférence internationale sur le sida  qui se tient à Vienne (Autriche) du 18 au 23 juillet prochains. Si ce point est mis en avant par les responsables de la Conférence, c'est pour montrer le décalage qu'il y a entre l'absence de mobilisation des élites politiques de certains pays et le fait que ces mêmes pays connaissent une progression importante de l'épidémie. "Nous avons envoyé de nombreuses invitations, mais nous n'avons pas eu beaucoup de succès. Nous espérions que plus de responsables d'Europe de l'Est et d'Asie centrale viendraient", un des responsables de l' IAS (l'organisateur de la conférence), cité par l'AFP. Avec 1,5 million de personnes contaminées, l'Asie centrale est la seule région au monde où le pourcentage de la population vivant avec le VIH est encore en augmentation. D'après l'organisation, seuls les ministres de la Santé du Kazakhstan, de la Géorgie et d'Ukraine, ainsi que des députés russes, ont confirmé leur venue. 25 000 participants sont attendus du 18 au 23 juillet dans la capitale autrichienne pour cet événement avec en vedettes l'ancien président américain Bill Clinton et le ministre sud-africain de la Santé, Aaron Motsoaledi.

 

Commentaires

Portrait de derdeder

comme yade ne pouvant plus être en Afrique du Sud (plus de place au Formule1 du coin), bachelot-naquin à du rester au chevet de l'équipe de france agonisante. Y a quand même des malades plus sérieux que d'autres, que diable !