VIH : ARV injectables

31 Octobre 2020
393 lectures
Notez l'article : 
0
 

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a donné, le 16 octobre dernier, son feu vert à une thérapie anti-VIH par injection. L’association de deux antirétroviraux (rilpivirine et cabotégravir) peut être injectée mensuellement ou tous les deux mois, remplaçant une prise quotidienne de comprimés, a indiqué l'Agence dans un communiqué. La recommandation d'autorisation de commercialisation de cette thérapie doit maintenant être approuvée par la Commission européenne avant sa mise sur le marché dans les 27 États membres de l'Union : chaque État décide pour lui-même des conditions d’accès, du prix et du niveau de remboursement. Cette association comprend la rilpivirine (Rekambys, laboratoire Janssen) et le cabotégravir (Vocabria, laboratoire ViiV Healthcare). Ce traitement serait recommandé comme traitement de maintenance pour les personnes adultes infectées par le VIH-1 ayant une charge virale indétectable (moins de 50 copies/ml) et dont le virus n’est pas résistant à la classe des inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse ou aux anti-intégrases.