VIH : baisse des nouveaux cas

2 Décembre 2020
203 lectures
Notez l'article : 
0
 

Un chiffre qui rassure : 236 nouveaux diagnostics du VIH en Suisse depuis janvier 2020, c'est environ un tiers de moins comparé à 2019, à la même période. Ces chiffres publiés par l’Office fédéral de la santé publique lundi 23 novembre sont encourageants, mais certainement biaisés par la crise sanitaire due à la Covid -19, d’après les experts-es. « Soit les gens ont été moins testés pour le VIH pendant cette période de coronavirus, soit ils ont eu moins de relations sexuelles non protégées », a déclaré Nathan Schocher, responsable du programme Personnes vivant avec le VIH en Suisse. Selon Nathan Schocher, les mesures contre la propagation de la Covid-19 ont également eu une influence sur le comportement sexuel, comme, par exemple, la fermeture des lieux de rencontres comme les clubs, saunas et bars, ou la réduction de leurs horaires d’ouverture. Dans son bulletin publié le 23 novembre, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) indique, de son côté, ne disposer d'aucune donnée sur le comportement sexuel de la population pour 2020. Toutefois, un graphique publié sur le nombre de consultations dans les centres suisses de dépistage du VIH et des IST fournit des informations à ce sujet. Il montre qu'immédiatement après l'instauration du semi-confinement dans le pays, le nombre de visites dans les centres de dépistage a chuté. Le niveau initial n'a été retrouvé qu'à la mi-septembre 2020. En France, les chiffres de l’épidémie de VIH seront communiqués lundi 30 novembre par Santé Publique France. Ils concerneront l’année 2019 et non l’année 2020. En effet, les données issues du système de surveillance épidémiologique du VIH en France sont toujours présentées avec un an de décalage. Il faudra donc attendre novembre 2021 pour avoir les premières données épidémiologiques sur l’impact de la crise sanitaire actuelle sur l’épidémie de VIH en France.