VIH : changement de cap en Afrique du Sud

16 Octobre 2008
2 555 lectures
Notez l'article : 
0
 
citron.jpg

Nouvelle ministre sud-africaine de la Santé, Barbara Hogan se démarque beaucoup de celle qui l'a précédée à ce poste. Il faut dire que Barbara Hogan ne jure pas, elle, sur les traitements alternatifs à base d'ail et de jus de citron pour soigner le sida ! Comme le rapporte "le Monde",  la nouvelle ministre s'est exprimée, le 13 octobre, lors de la conférence internationale sur la recherche d'un vaccin contre le VIH au Cap (Afrique du Sud) pour réaffirmer des évidences qui avaient disparu des discours officiels du précédent gouvernement. "Nous savons que le VIH est la cause du sida", a-t-elle rappelé. "Nous avons perdu du temps alors que nous avions l'un des meilleurs plans pour faire face à l'épidémie", a-t-elle ajouté, en faisant référence à la stratégie de lutte contre le sida que le précédent gouvernement, qui a toujours douté de l'intérêt des antirétroviraux, n'a jamais appliquée. Ce changement est très net et primordial dans un pays qui compte 5,5 millions de séropositifs, pour 49 millions d'habitants. Sur 6 500 nouvelles personnes infectées par le VIH recensées chaque jour dans le monde, un millier sont des Sud-Africains.