VIH et circoncision : quid des gays ?

19 Mars 2010
1 415 lectures
Notez l'article : 
0
 
circoncision23_v.jpg

Bien que de récentes recherches menées en Afrique tendent à prouver que la circoncision diminue le risque de transmission du VIH lors d’une relation hétérosexuelle, il demeure incertain qu’elle ait un impact chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, dans les pays occidentaux. Selon une étude du U.S. Center for Disease Control and Prevention (CDC) menée auprès de 4900 hommes américains, canadiens et néerlandais, le taux de transmission du VIH est semblable chez les personnes circoncises et non circoncises. Ces résultats sont dévoilés alors que le CDC envisage d’inclure la circoncision chez les nouveau-nés parmi une série de nouvelles recommandations de lutte contre le VIH. Mais les chercheurs indiquent cependant qu’il faut nuancer leurs résultats. Comme l’étude porte sur des personnes vivant avec le VIH dans des pays occidentaux, d’autres facteurs de diminution de risque de transmission du virus, tels que la prise de traitements antiviraux par une large partie de la population atteinte, peuvent masquer les possibles avantages liés à la circoncision.