VIH : Feu vert européen pour Genvoya

28 Novembre 2015
2 904 lectures
Notez l'article : 
0
 

Suivant le processus classique d’autorisation d’un médicament, la Commission européenne a autorisé le 23 novembre dernier la mise sur le marché d'un traitement innovant de trithérapie en comprimé unique quotidien contre le VIH (VIH-1). Cette décision fait suite à l’avis favorable rendu le 25 septembre dernier par le comité européen des médicaments à usage humain (CHMP). Ce médicament a pour nom commercial Genvoya. Il s’agit d’une trithérapie anti-VIH en une prise par jour d’un comprimé associant : elvitégravir, cobicistat, emtricitabine, ténofovir alafénamide (TAF). Il est fabriqué par Gilead. C'est "une nouvelle option intéressante pour les personnes vivant avec le VIH", a estimé le professeur Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses de l'hôpital Bichat-Claude Bernard à Paris, cité dans un communiqué de Gilead. Le professeur Yazdan Yazdanpanah était l’investigateur principal des essais cliniques de phase 3 de Genvoya. "Ce traitement permet une suppression virale durable, avec en particulier une amélioration des marqueurs de tolérance rénale et osseuse", précise-t-il dans le communiqué. Il faut bien sûr entendre : "par rapport à l'utilisation du ténofovir disoproxyl fumarate (TDF)". La  version connue et utilisée jusqu'ici du ténofovir (TDF) étant à ne pas utiliser ou à employer avec précaution pour les personnes avec des problèmes de reins existant, ce nouveau ténofovir (TAF) ne présente pas ces inconvénients. Le TAF (ténofovir alafénamide) est un inhibiteur nucléotidique de la transcriptase inverse. Il a démontré une efficacité antivirale suffisante à une "dose dix fois inférieure à celle de Viread (ténofovir TDF)".

Commentaires

Portrait de frabro

Une trithérapie avec quatre molécules, ça s'appelle pas plutôt une quadrithérapie ?

Portrait de Charles-Edouard

Cobi est un inhibiteur de.... Metabolisme hepatique ( entre autre, comme tous les inhibiteurs, il inhibe aussi un peu d'autre choses)  : son role est de maintenir elvitegravir plus longtemps dans la course. 

il n'est pas classé comme inhibiteur dans une classe VIH

ćest donc bien une TRI