VIH : la Moldavie ouvre enfin ses frontières

10 Juillet 2012
5 524 lectures
Notez l'article : 
0
 
Drapeau_Moldavie.jpg

La République de Moldavie lève ses restrictions au voyage pour les personnes vivant avec le VIH et renforce la protection contre la discrimination. Cette annonce a été saluée (22 juin) par l’ONUSIDA (Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida). Les restrictions concernaient l’entrée, le séjour et la résidence de personnes vivant avec le VIH. Par cette décision, la Moldavie rejoint ainsi "la liste croissante des pays qui alignent leur législation nationale en matière de VIH sur les normes internationales des droits humains et de santé publique", note l’organisme onusien. "Cette décision vient couronner les efforts que nous menons à l’échelle mondiale pour préserver la liberté de mouvement des personnes vivant avec le VIH", explique Michel Sidibé, directeur exécutif de l'ONUSIDA dans un communiqué. "Les restrictions qui limitent le mouvement sur le seul critère de la séropositivité sont discriminatoires et constituent une violation des droits de l'homme", rappelle-t-il. Outre la levée des restrictions au voyage, les réformes législatives récentes de la Moldavie renforcent l’interdiction de la discrimination liée au VIH sur le lieu de travail et supprime les tests VIH obligatoires pour les étrangers et les couples avant le mariage. D'après le décompte de l'ONUSIDA, avec la suppression des restrictions de voyage en Moldavie, ce sont encore 46 pays, territoires ou régions qui continuent d'imposer certaines formes de restriction à l'entrée, au séjour et la résidence des personnes vivant avec le VIH, fondée sur la séropositivité. Au moins 130 pays n'appliquent pas de telles restrictions.