VIH : la technique CRISPR testée par une équipe chinoise

23 Avril 2016
1 971 lectures
Notez l'article : 
0
 

Plusieurs articles ont paru récemment sur l’utilisation par une équipe de scientifiques chinois de la technique CRISPR (technique d’édition génétique de l’ADN qui permet sa modification) pour prévenir l’entrée du VIH dans les cellules immunitaires ou inactiver le virus une fois qu’il a pénétré dans la cellule. Un article publié par le site "Généthique" explique ce qui a été fait et renvoie, lui-même, à un article du 5 avril sur le même site. Cette étude chinoise a également fait l’objet d’un article (8 avril) sur le site de la revue scientifique "Nature" (en anglais) : "Second Chinese team reports gene editing in human embryos. Study used CRISPR technology to introduce HIV-resistance mutation into embryos". Pour mieux comprendre, la nature de cette recherche et les questions éthiques qu’elle pose, on peut se reporter au blog du journaliste scientifique Jean-Yves Nau qui a écrit un billet sur le sujet le 11 avril : "Semonce éthique : des biologistes chinois ont à nouveau modifié le génome d’embryons humains".