VIH : Les adolescents, oubliés de la lutte selon Washington

11 Décembre 2014
1 079 lectures
Notez l'article : 
0
 

Les adolescents sont les grands oubliés de la lutte mondiale contre le sida, ont mis en garde (1er décembre) les autorités américaines. "Nous devons rester concentrés et impliqués. La science et la dynamique sont de notre côté. Il nous revient de finir le travail", a lancé le président Barack Obama dans un message vidéo à l'occasion de la Journée mondiale contre le sida. Selon l'ONUSIDA, 35 millions de personnes vivaient avec le VIH dans le monde à la fin 2013, année durant laquelle 2,1 millions de personnes ont été infectées et 1,5 million en sont mortes. D'après le gouvernement américain, 80 % des nouvelles infections par le VIH dans les pays d'Afrique les plus touchés concernent des jeunes filles. Quelque "380 000 adolescentes sont infectées chaque année en Afrique sub-saharienne", a estimé Susan Rice, conseillère à la sécurité nationale du président américain. Aux Etats-Unis, "le taux d'infection le plus rapide concerne les hommes afro-américains homosexuels ou bisexuels âgés de 13 à 24 ans", a ajouté Susan Rice dans un discours à la Maison Blanche. "Les adolescents forment vraiment une petite communauté avec une très forte prévalence du VIH", s'est-elle alarmée. "Nous savons où nous allons : vers une génération débarrassée du sida et la fin des décès liés au sida", a martelé la conseillère présidentielle, citée par l’AFP, un objectif que Washington s'est fixé depuis des années. "Il est clair que nous sommes à un tournant", a renchéri le secrétaire d'Etat John Kerry, mais, a-t-il insisté, le combat "n'est pas encore gagné".