VIH : les associations "rassurées" par Macron

25 Juillet 2017
2 201 lectures
Notez l'article : 
0
 

Violemment pris à partie lors de la session d’ouverture de la conférence HIV Science de Paris, dimanche dernier, le président de la République Emmanuel Macron avait décidé de changer son agenda et de recevoir (lundi 24 juillet) plusieurs responsables d’associations et d’institutions de lutte contre le sida. Ils sont sortis "rassurés" de leur entretien avec le président de la République et attendent qu'après "les paroles" les "actes" suivent. A l'issue de la rencontre qui a duré plus d'une heure, Aurélien Beaucamp, président AIDES, a expliqué que le chef de l'Etat devrait faire "des annonces dans les jours à venir sur les populations les plus fragilisées vis-à-vis du VIH, notamment les populations migrantes". L'entretien "nous a rassurés, mais maintenant paroles égalent actes", a-t-il ajouté. Dans un communiqué diffusé par l'Elysée, "le président de la République s'est engagé à garantir la digne prise en charge des personnes les plus fragiles et les plus exposées au virus". Les associations avaient vivement critiqué dimanche l'absence d’Emmanuel Macron lors de l'ouverture de la conférence mondiale de recherche mondiale sur le sida organisée à Paris. "Nous aurions aimé qu'il soit là, mais en même temps nous avons apprécié son honnêteté sur le fait de dire qu'il souhaitait travailler en amont le dossier et discuter avec nous pour bien comprendre les enjeux", a déclaré la directrice générale de Sidaction, Florence Thune. "Cela nous a rassurés d'avoir cet échange direct avec lui, qui nous a permis de re-soulever et de l'alerter sur la question de discriminations vis-à-vis des personnes atteintes", a-t-elle ajouté. Florence Thune a apprécié que "la question de la prévention en prison" et "de manière générale des personnes les plus exposées au risque du VIH en France" ait pu être abordée. Concernant les actions à mener auprès des jeunes, le président de AIDES a salué l'engagement de la ministre de la Santé Agnès Buzyn à restaurer "une prévention beaucoup plus élaborée auprès des collégiens et lycéens comme cela avait pu être le cas dans les années 90". Dans son communiqué, l’Elysée explique également qu’Emmanuel Macron a "tenu à rappeler l’engagement tant scientifique que financier de la France dans la recherche, l’innovation, l’accès aux traitements et la coopération internationale, pour contribuer aux objectifs d’éradication du VIH-sida d’ici à 2030, et compte tenu des défis qui restent à relever". Reste qu’aucune annonce financière n’a été faite… Cela reste bien loin des demandes exprimées par les associations de lutte contre le sida dans leurs récents communiqués.

Commentaires

Portrait de jl06

"Reste qu’aucune annonce financière n’a été faite… Cela reste bien loin des demandes exprimées par les associations de lutte contre le sida dans leurs récents communiqués."

un rien vous contentes vous aussi ! serait ce le bleu des yeux ! Embarassed

Portrait de rigologue

A l'heure oû cet ex banquier profite des vacances pour pondre des lois telles la diminution des APL, il serait très surprenant d'obtenir quoi que ce soit financièrement parlant pour les séropos !

Ce rédactionnel c'est de la poudre aux yeux !  

Macron ne fera rien ni pour les malades, ni pour les handicapés, ni pour les retraités. Tout ce qui l'intéresse c'est le POGNON ! donc les nantis, les milliardaires, et..... LE POUVOIR !

Arrêtez de croire au Père Noël !

Portrait de jl06

Mais ils  esperer quoi les français (e) ?  un peuple bizarre ! deja bien que l,on nous limite  le pas au rembourssement des ARV  

pas impossible un jour ! on créverer plus vite et du coup ils fait des économies .....

Par contre faudrait m,expliqué ce que fou la Line Renaud  lui  (sidaction)....peut etre qu,elle vas lui demander des sous  hi hi