VIH : les mentalités évoluent selon Michel Sidibé

8 Septembre 2012
735 lectures
Notez l'article : 
0
 
Michel_Sidib__.jpg

"Les mentalités évoluent" sur le sida… c’est le message d’espoir qu’a voulu porter Michel Sidibé, directeur exécutif de l’ONUSIDA dans son interview à "Jeune Afrique" (28 juillet). "Oui, les mentalités évoluent. Depuis la fin de la crise postélectorale, la Côte d'Ivoire a augmenté son budget alloué à la lutte contre la maladie et développe un plan national de prise en charge des personnes contaminées, indique-t-il. Avant la crise, le Mali avait témoigné son intérêt pour la création d'un Fonds national de solidarité spécifique. Au Niger et au Burkina, des initiatives sont prises pour limiter la transmission de la mère à l'enfant". Mais les défis restent nombreux. "En Afrique, 4,8 millions de personnes sont en attente de traitement. Quant aux personnes traitées, elles le sont avec des médicaments de première génération, susceptibles de créer des résistances", note le directeur de l’ONUSIDA. "Tant qu'on n'aura pas la capacité de négocier le prix des médicaments de deuxième génération, la prise en charge sera limitée. L'autre défi consiste à développer la recherche sur le continent [africain]".