VIH : transmission mère-enfant

12 Mai 2021
253 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le chiffre inquiète. Moins de 60 % des femmes enceintes vivant avec le VIH en Afrique occidentale et centrale ont accès à des services pour mettre fin à la « transmission verticale » du VIH indique l’Onusida. Certes des avancées ont été faites pour prévenir la transmission de la mère à l’enfant. En Afrique orientale et australe par exemple, 95 % des femmes séropositives enceintes recevaient en 2019 une thérapie antirétrovirale afin d’éviter une transmission verticale du VIH. L’Onusida fait le constat que de telles avancées, ne se retrouvent pas partout. Ainsi, en Afrique occidentale et centrale, la situation n’est pas aussi encourageante. De fait, la couverture des services de prévention de la transmission verticale dans la région figure parmi les plus faibles au monde. En 2019, seuls 58 % des femmes séropositives enceintes de la région obtenaient une thérapie antirétrovirale afin d’éviter une transmission verticale du VIH.