VIH : un 2e cas de guérison ?

28 Novembre 2021
794 lectures
Notez l'article : 
0
 

Attention aux effets d’annonce habituels à l’approche du 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, mais un second cas de « guérison spontanée du VIH » a bien été annoncé lundi 15 novembre. Des chercheurs-ses du Massachusetts affirment avoir découvert une deuxième personne qui semble avoir complètement vaincu une infection par le VIH sans l’aide de traitements antiviraux ou d’une greffe de moelle osseuse, rapporte le site d’informations France 24. Les membres du Ragon Institute, un institut médical axé sur la recherche sur le VIH, avec des scientifiques du Massachusetts General Hospital, du Massachusetts Institute of Technology et de l’Université Harvard, étudient depuis des années un groupe particulier de personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Ces personnes sont connues sous le nom de « contrôleurs d’élite ». Une très petite proportion des PVVIH (moins de 0,5 %) sont capables de contrôler le virus sans avoir besoin d’un traitement antirétroviral. Et ce, malgré la présence de réservoirs cellulaires où se cachent des virus « dormants ». En août 2020, le groupe avait publié leurs dernières recherches sur les contrôleurs d’élite. L’une de ces personnes, surnommée la « patiente de San Francisco », avait non seulement contrôlé l’infection par elle-même, mais l’avait complètement éradiquée. Le groupe n’a pu trouver aucune trace du virus dans plus d’un milliard de cellules sanguines prélevées sur cette personne, même en utilisant les derniers tests génétiques. Dans une nouvelle étude publiée le 15 novembre dans les Annals of Internal Medicine, le groupe annonce avoir identifiée une deuxième personne de ce type, surnommée « le patient Esperanza ». Comme auparavant, le groupe n’a pu trouver aucune quantité de virus dans plus de deux milliards de cellules sanguines et tissulaires prélevées sur la personne concernée. « Les exemples de ces deux cas suggèrent vraiment que nos efforts actuels pour trouver un remède à l’infection par le VIH ne sont pas insaisissables. Si nous apprenons comment fonctionne l’immunité naturelle contre le virus, nous pourrons le faire », a déclaré la professeure Xu Yu (Harvard Medical School). Et d’ajouter : « Si nous pouvons imiter ce que nous voyons des contrôleurs d’élite, même pas nécessairement ces deux patients, nous pouvons au moins amener les gens à une sorte de cure fonctionnelle avant de parler d’une cure de stérilisation ».