Violences conjugales : plus de moyens

15 Juin 2021
307 lectures
Notez l'article : 
0
 

Plusieurs parquets ont demandé lundi 7 juin des moyens supplémentaires pour lutter contre les violences conjugales, exigeant notamment de doter chaque parquet d’un-e assistant-e spécialisé-e ou d’un-e juriste assistant-e dédié-e spécifiquement à « cette grande cause nationale ». « La lutte contre les violences conjugales est une des priorités majeures des procureurs de la République », rappellent les procureurs-es des parquets de Bayonne, Lorient, Béthune ou encore Dijon et Senlis dans des communiqués distincts, cités par l’AFP. « Il faut impérativement doter les parquets de moyens supplémentaires dédiés à cette grande cause nationale », indiquent-ils en relayant un appel de la Conférence nationale des procureurs de la République (CNPR). « Si l’écho donné aux récents féminicides semble axé sur le fait que l’institution judiciaire en porterait la responsabilité, les professionnels confrontés à ces drames savent bien que dans toute situation de violence ou d’abus intra-familial, le défaut de vigilance sur des signes avant-coureurs est toujours collectif et doit interroger la société dans son ensemble », écrit le procureur de la République de Draguignan, Patrice Camberou. « Nous avons reçu pas moins de dix circulaires de politique pénale dans ce domaine depuis le début de l’année, toutes parfaitement légitimes dans leurs objectifs, mais qui reposent pour l’essentiel sur les parquets. Pour les mettre en œuvre, et ainsi renforcer nos actions dans ce domaine qui constitue un enjeu essentiel, il nous faut des moyens supplémentaires à la hauteur du défi à relever », souligne Jérôme Bourrier, procureur de la République de Bayonne.

Commentaires

Portrait de jl06

Pour avoir vu ma mère subir  les bastonnades de mon père , avant d'y passé a mon tour .....Rien n'a changé depuis ,PAYS DE MERDE ! 

Oui jai de la haine qui depuis le temps ne c,est jamais éteinte ....mis a par leur chèque de fin de mois rien ne les intéressés ,ils leur manque toujours le capuchon du stylo pour bossé .....

 Des erreurs ! Ont en trouve à la pèle ,.....des sanctions pour incompétence, la,  elles sont très rares même inexistantes ....

Les salauds ont encore de beau jours devant eux !